La question de la sexualité est un sujet qui prend de plus en plus ampleur en France. Longtemps restée tabou, elle mérite quand même d’être abordée. Elle est d’une source d’éclosion et d’épanouissement. La vie sexuelle des Français n’est plus un secret, tant bien même qu’elle est différemment abordée par plus d’un. Il va sans dire que les Français sont de véritables lover. Qu’en est-il alors de la vie sexuelle des Français ? Nous vous proposons de découvrir la réponse dans cet article.

Les Français et le sexe, une histoire idyllique

Entre le sexe et les Français, il y a sans doute une belle histoire. En effet, comme indiqué ici de nombreuses superstitions sont faites sur la vie amoureuse des Français. Il s’avère opportun d’avoir d’importante information sur le sujet. Toutefois, il convient de dire que les Français sont de vrais séducteurs. Ils auraient ainsi une vie sexuelle au-dessus du seuil mondial (139). D’après les enquêtes de la firme Durex et des laboratoires Pfizer, ils s’adonnent aux ébats sexuels plus de 167 fois l’an. Malgré cette performance sexuelle, ils demeurent en bonne santé.

Vous vous demandez sans doute si les Français ont un caractère exhibitionniste. Tenez-vous tranquille ! Il serait démontré que près de la moitié ont déjà eu des rapports sexuels en dehors de leurs demeures. Contrairement aux femmes, les hommes seraient passionnés des ébats en grand air.

Les Français, de réelles sentimentales

Les Français ont un véritable sentiment d’amour. Il va sans dire qu’entre amours et le sexe, les français ont un penchant pour l’amour. Ils ont un sentiment d’intense affection et d’attachement envers leur conjoint. Lorsqu’on approche aujourd’hui les Français sur le sexe et la vie de couple, on le comprend aisément. Le sexe n’est pas le souci fondamental dans les relations amoureuses des Français. La sexualité est certes un moyen pour solidifier les relations amoureuses. Cependant, elle n’en demeure moins indispensable d’une vie de couple.

À l’éclosion sexuelle des Français, ils ne réclament que la tendresse de leur partenaire. Ainsi, pour l’épanouissement sexuel des hommes et femmes français, le sexe n’est pas une nécessité primordiale. Les femmes n’en réclament que plus d’attention de leurs hommes. Le sexe rien que le sexe ne serait plus d’actualité, les sentiments surpassent la performance.

Quid du fantasme des Français ?

Le fantasme des Français est sujet qui varie d’un français à un autre. Si le champ de la sexualité semble de nos jours être libre, les Français n’assouvirent pas intégralement leur libido. Il est connu de tous, l’appétit sexuel nait de l’imagination. Au fantasme d’un français, on note un classicisme. D’aucuns désirent faire amour avec des personnalités de renom. D’autres ont des envies échangistes. C’est-à-dire qu’ils ont une concupiscence vis-à-vis des conjoint(e)s de leurs ami(e)s.

En outre, ces désirs évoluent en fonction des âges. Dans les quarantaines, les fantasmes ne seraient pas sans doute les mêmes. Les personnes de cet âge peuvent avoir des envies comme : entretien des rapports avec des personnes de sexe différentes ou observer des couples en plein ébat sexuel. L’usage des objets sexuels est envisageable. Par ailleurs, de nouvelles pratiques peuvent voir le jour à tout comme les caresses ou le cunnilingus qui s’est popularisé.

Enfin, les Français ont en moyenne une vie sexuelle tendre. Toutefois, ils ont de différents fantasmes.

On dit trop souvent, et on n’a d’ailleurs plus besoin de le prouver qu’il n’y a rien de plus profond que l’amour d’une mère. De temps en temps, vous devez en tant qu’enfant essayer de leur renvoyer tout l’amour dont elles vous entourent. Pour faire plaisir et démontrer votre affection à votre mère, pas de leur faire des trucs impossibles. Un petit cadeau de temps en temps est suffisant pour faire plaisir à sa maman et lui montrer combien vous l’aimez. Voici pour vous quelques idées qui feront plaisir à maman.

Lire plus

Les personnes sensibles au manque de lumière peuvent être sujettes à des troubles affectant leur santé. Il peut s’agir entre autres de troubles de sommeil, de crises de boulimie ou de dépression. Afin de résoudre ces problèmes dus au manque de lumière, la luminothérapie a vu le jour. Voici dans cette rubrique, une présentation des divers avantages que présente la luminothérapie.

Lire plus

Vous aimeriez avoir des sourcils parfaitement dessinés sans pour autant vous déranger vous-même pour les maquiller ? Avez-vous déjà entendu parler du microblading ? Il existe des centres d’esthétique spécialisés dont l’Atelier du Sourcil à Paris, qui peuvent vous aider à trouver une solution en pratiquant cette technique sur votre visage. Retrouvez tous les détails utiles pour avoir de beaux sourcils via le microblading dans cet article.

Qu’est-ce que le microblading ?

Le microblading est une technique de maquillage semi-permanent ? Il consiste à  faire le dessin des poils, donc à dessiner une ligne de sourcils clairsemée. Pour cela, des pigments sont utilisés et vous observerez un résultat naturel et donc semblable aux sourcils naturels. Nul ne se doutera que vous avez des sourcils refaits. Vous avez la crainte de laisser votre visage aux soins de quelqu’un ? Il vous faut simplement vous rendre à l’Atelier du Sourcil à Paris. Vous aurez des tas de conseils spécifiques sur l’entretien de vos sourcils et aussi de tout votre visage. N’hésitez pas à consulter le site https://www.atelierdusourcil.com  pour avoir plus d’informations sur ce centre d’esthétique.

En quoi consiste la technique du microblading ?

Pour faire le microblading, on est obligé de reprendre les sourcils poil par poil. Pour ce faire, la professionnelle de l’Atelier du Sourcil Paris dessine à l’aide d’une lame des micro-lignes. Elle place ensuite les pigments dans les lignes tracées. Ceci ressemble à la méthode utilisée pour un tatouage à la différence qu’ici, la lame n’entre pas profondément dans la peau. Il faut souligner que les pigments utilisés sont organiques et tous les types de peau et de carnation peuvent adopter le microblading. Le résultat est apparent après deux séances. La toute première séance dure environ 2 heures. Puis, il faut programmer la seconde séance après 4 à 5 semaines pour achever le travail.

Quelle est la durée de vie du microblabing ?

Une fois le microblading effectué, vous pourrez garder vos nouveaux sourcils pendant une année, voire deux. La durabilité  dépend de votre type de peau. De toute façon, le résultat est toujours beaucoup plus frappant au début. Au fil du temps, la couleur va s’estomper. L’Atelier du Sourcil vous prodiguera quelques conseils après le traitement. Comme quoi, vous n’allez pas faire du sport les premiers jours suivant votre le microblading. Vous allez vous laver le visage avec un savon de pH neutre et surtout passer une crème qu’on vous donnera à l’institut de beauté. Il vous sera également conseillé de ne pas vous exposer au soleil avant la cicatrisation des sourcils nouvellement faits.

Zoom sur l’Atelier du Sourcil

Comme nous vous l’avons conseillé, rendez-vous à l’Atelier du Sourcil à Paris si vous avez décidé de pratiquer le microblading. Ce centre a été créé en 2006 par Joss Devilleneuve et est aujourd’hui le leader en la matière. Avec ses nombreuses années d’expérience, il dispose d’un personnel compétent et capable de fournir une prestation digne du nom. À l’institut de beauté l’Atelier du Sourcil, vous bénéficierez d’un entretien avec une spécialiste qui se chargera de vous expliquer de long en large comment se passera l’opération. Le centre est très bien équipé et les outils qui entrent en ligne de compte pour le microblading sont très bien entretenus et d’une hygiène irréprochable.

Avez-vous entendu parler d’une médecine qui soigne les patients, par le massage et les pressions sur des endroits précis du corps ? La réflexologie est une discipline de la médecine douce, qui se pratique souvent sur la plante du pied. Comme toutes techniques médicales, la réflexologie respecte quelques exigences pour être bénéfique à l’organisme humain. Cet article se penche sur cette discipline, en vous décrivant tout ce qu’il faut savoir à son propos.

Lire plus

La fausse couche est l’une des pires épreuves qui puissent arriver à un couple. La période qui la suit est très douloureuse. On note ainsi  la perte de morale, pouvant aboutir à une dépression totale chez certaines femmes. Comment une femme pourrait-elle alors surmonter cette épreuve ? Le présent article porte sur la fausse couche et donne des astuces pour y faire face.

Faire le deuil de l’enfant

Après une fausse couche, il est important de faire le deuil afin de retrouver le moral. En effet, le deuil permettra à la femme de mettre un point sur cet épisode douloureux ensuite de pouvoir le surmonter. Cependant, ce deuil peut se dérouler en plusieurs étapes et selon la nature de chaque femme. Cela pourrait commencer par une discussion avec le médecin afin de comprendre les causes réelles de la fausse couche. Ensuite, il faut relativiser l’existence de l’enfant en parlant de son jour de naissance, de la façon dont il pourrait s’amuser… Toutefois, il faut garder à l’esprit que tout ceci ne pourra se réaliser. S’il le faut, la femme peut pleurer de tout son être. Cela lui fera peut-être du bien. Par ailleurs, les femmes qui aiment la lecture et l’écriture peuvent transcender leur douleur en écrivant.

Se confier à un proche pour se faire épauler

Comme toute épreuve malheureuse, après une fausse couche, la femme doit trouver l’écoute auprès de personnes de confiance et compatissantes. Il  pourrait s’agir d’un membre de sa famille, une amie… En effet, une telle alternative lui permettra de se rendre compte qu’elle n’est pas seule. Elle pourrait se sentir  bien entourée par de personnes aimantes et prêtes à l’épauler. Cela lui permettra d’éviter l’anxiété. Par ailleurs, la femme doit trouver du soutien auprès de son conjoint. C’est le moment où les deux doivent être plus proches l’un de l’autre. En outre, cela permettra de solidifier leur relation de couple. En outre, la femme pourrait se référer à des forums traitant ce genre de sujets. Elle pourra ainsi s’exprimer pour se libérer. Elle apprendra également du vécu d’autres femmes.

Prendre contact avec un psychologue

Parfois, l’entourage peut s’avérer incompétent pour accompagner idéalement la femme à surmonter la fausse couche. Cela pourrait être une gêne de tout le temps parler de la même chose. De même, la femme peut être confrontée à une absence de conseils pouvant l’amener à remonter la pente. Voir un psychologue serait la meilleure alternative. En effet, étant formé pour résoudre ce genre de situation, le psychologue saura accompagner la femme à sortir de sa dépression. En outre, il pourra lui prescrire des antidépresseurs qui pourront s’ajouter au traitement.

Se donner du repos au corps

Après la fausse couche, la femme pourra retrouver normalement ces règles et pourra donc être en mesure de tomber à nouveau grosse. Mais la meilleure alternative serait qu’elle se donne du repos. Elle devra ainsi discuter avec son conjoint afin que tous deux s’entendent sur le rythme de leurs prochaines relations sexuelles. Aussi, ils devront  parler des précautions à prendre, le temps qu’elle recouvre sa santé physique et morale. Cela lui permettra d’éviter la peur de vivre à nouveau une fausse couche.

Partir en voyage

Le voyage est un bon moyen pour se changer les idées. Cela pourra être une bonne option pour la femme ayant fait une fausse couche. Cependant, au cours du voyage, elle devra opter pour des activités collectives et relaxantes. Parlant d’activités, les visites touristiques sont hautement conseillées. En effet, elles permettent de partir à la découverte du monde de l’art et de l’histoire.      Par ailleurs, partir à la découverte de la nature fait énormément du bien. Les études ont prouvé que le contact avec la nature permet d’améliorer la santé mentale ainsi que l’humeur. Cependant, pour les femmes qui aiment le sport, des activités de relaxation telles que le yoga ne leur feront que du bien.

Désignant un poil qui pousse sous la peau, un poil incarné est à la fois douloureux et gênant quelle que soit la zone du corps concernée. Il est ainsi possible de retrouver ce type de poil sous peau, au niveau du maillot. Découvrez dans cet article, quelques simples astuces pour éliminer des poils incarnés sur cette partie de votre organisme.

Lire plus

Le cancer du sein est un mal qui est de plus en plus fréquent chez les femmes notamment celles déjà ménopausées. Contre ce mal, qui peut être fatal, des solutions ont été trouvées telles que la chirurgie. Une chose est de subir cette chirurgie et une autre est de se remettre de cela. En fait, la guérison ne s’arrête pas automatiquement après une opération. Il faut un ensemble de comportements quotidiens à adopter pour s’assurer d’une guérison complète. Cet article donne des idées pour se remettre d’une telle chirurgie.

Faire une rééducation

Après une chirurgie mammaire, votre corps perdra sa mobilité et sa souplesse d’antan. Et c’est tout à fait normal, car au cours de l’opération certains tissus ont été enlevés et certains ganglions prélevés. En effet, quelle que soit l’opération pratiquée (tumorectomie, mastectomie avec prélèvement des ganglions de l’aisselle…), l’intervention chirurgicale peut provoquer un enraidissement de l’épaule. Et cela peut limiter vos gestes au niveau du bras. C’est pour cette raison que lors de l’hospitalisation, un masseur kinésithérapeute suivra vos gestes et l’amplitude des mouvements de votre bras et de votre épaule. Et ce, quelques jours après l’intervention.

Il est très utile de pratiquer la kinésithérapie, car elle a pour rôle d’entretenir, de restaurer et de soulager la gestuelle. Le masseur kinésithérapeute vous permettra de mieux connaître votre corps. Étant à l’écoute, il va  pouvoir identifier et déceler des gênes et des raideurs dans l’accomplissement des mouvements. C’est contre ces gênes et ces raideurs que vous deviez travailler avec attention pour recouvrer votre mobilité et votre aisance fonctionnelle. Cette rééducation vous permettra d’accélérer la mobilité de vos bras et de votre épaule. Aussi, cela renforcera votre cou et les membres supérieurs car toutes ces parties sont reliées par des fibres et des nerfs.

À quel moment faire la rééducation ?

Après la chirurgie, le masseur kinésithérapeute surveillera les suites post-opératoires. Il évaluera si des séances de rééducation sont nécessaires. Au cours de ces séances, de petits exercices simples de mouvements du bras vous seront présentés. Vous pourrez ensuite les mettre en pratique et donc vous exercer seule, progressivement et quotidiennement. Il faut dire que la rééducation n’est pas standard. Les kinésithérapeutes vous proposeront des exercices en fonction de votre état et de vos attentes. Ces exercices donneront une indépendance articulaire et musculaire à un membre, de la souplesse à une cicatrice, etc.

Comment vite guérir ?

Pour vite guérir, vous devez prendre votre rééducation au sérieux et respecter les exercices qui vous ont été conseillés. Une rééducation active, régulière, quotidienne et progressive de l’épaule et du bras augmente et accélère la récupération totale de l’ensemble de vos facultés physiques.

Quelques principes indispensables doivent être respectés tout au long de votre rééducation :

  • n’intensifiez pas votre douleur : les exercices doivent vous permettre de repousser petit à petit les limites de ce que vous pouvez supporter. Il ne s’agit pas de vous surcharger de poids pour augmenter la vitesse de guérison. Il faut juste déceler l’amplitude de l’action pour faire travailler vos muscles sans gêne.
  • ne cherchez pas l’amplitude extrême : les gestes à réaliser ne doivent pas être à fond. Les exercices doivent être progressifs.
  • allez-y progressivement, selon votre ressenti, par des mouvements actifs, lents et non brusques.

Pour optimiser vos chances de guérison rapide vous devez :

  • faire attention et ne pas exposer vos cicatrices au soleil pendant les premiers mois qui suivent l’intervention.
  • vous laver et désinfecter les mains avec un antiseptique autre que de l’alcool.
  • refuser aux soignants les éventuelles injections, perfusion, prises de sang, vaccin. Évitez de même les compressions, prises de tension artérielle, du côté opéré.
  • éviter aussi les vêtements serrés, bagues ou bracelets trop étroits et le port de charges lourdes du côté opéré.
  • éviter de tirer et de pousser de façon répétitive, dans le cadre de vos activités quotidiennes.

Il y a bien d’autres comportements à éviter que vous pourriez demander à votre chirurgien ou kinésithérapeute.

Vous désirez acheter des appareils électroménagers de qualité. Mais face aux offres pléthoriques sur le marché, vous avez du mal à faire vos choix. Nous vous aidons dans cet article à choisir les électroménagers qu’il vous faut réellement.

Consolab pour mieux choisir son électroménager

Consolab est le site qui vous aide à dénicher les meilleurs plans d’achat sur internet. Il propose de guides d’achat et des comparatifs sur les produits high-tech, les robots cuiseur, les outils de bricolage, les tondeuses… En clair, les offres d’outils nécessaires au quotidien sont décryptées sur Consolab . Différentes catégories de produits sont exposées dans les articles du spécialiste dont les appareils pour le petit déjeuner.

Quel électroménager acheter pour le petit déjeuner ?

Retrouvez le meilleur de l’électroménager dans la galerie cuisine de Consolab. Quoi de plus plaisant que de sentir l’odeur du pain grillé, le matin ? Cela et tous les plaisirs gustatifs associés sont accessibles aisément grâce au fameux grille-pain. Il vous faut donc cet appareil pour réussir vos petits plats au petit déjeuner.

Outre le grille-pain, votre cuisine doit comporter un extracteur de jus. Par ailleurs, l’extracteur de jus est une véritable référence pour les particuliers. De façon générale, cet appareil est semi-professionnel et excelle dans ses performances ainsi que dans sa polyvalence. Pour votre choix, privilégiez l’extracteur dont le système repose sur l’extraction lente et à froid. Ainsi, le pressage est réalisé par une vis tournant lentement. Cela évite à l’appareil de chauffer et aux nutriments et vitamines de se détruire au contact de la chaleur.

Vous trouverez des extracteurs dont la rotation est d’environ 80 tours par minute. C’est le cas par exemple d’un modèle d’Omega : extracteur de jus 8226.  Bien que  nous a déjà habitué à mieux avec d’autres modèles, force est de constater que le système marche parfaitement. Les jus gardent les saveurs et propriétés originales des aliments tandis que la pulpe sèche nous rassure sur le rendement. Notons qu’avec une puissance motrice de 150 watts, l’appareil trouve un subtil équilibre entre force et silence. C’est ainsi que l’appareil ne dépasse pas les 75 décibels ; de quoi l’utiliser à toutes heures du jour et de la nuit sans crainte de déranger.

Par ailleurs, prenez un robot ménager polyvalent et performant qui fait office de vrai chef à la maison. Les nouvelles fonctions du Thermomix par exemple en font une véritable mini-révolution dans la cuisine. Ses fonctions 12 en 1 (peser, émincer, mélanger, moudre, pétrir, mixer, cuire à la vapeur, mijoter, battre, chauffer, émulsionner, remuer) font de Thermomix un petit bijou à avoir absolument.

En résumé, pour vos petits déjeuners, vous devez avoir un grille-pain, un extracteur de jus et un robot de cuisine. Toutefois, si vous aimez prendre du café, il vous faudra alors une cafetière.